Navigation – Plan du site
À propos de livres

Bros Jean, Callens Stéphane, Gérardin Hubert, Petit Olivier, Catastrophe et gouvernance. Succès et échecs dans la gestion des risques majeurs

Cortil-Wodon, Éditions modulaires européennes, coll. Proximités-sociologie, 2008, 216p.
Régis Malige
p. 123-124

Texte intégral

1De natures biologique, géologique, hydrométéorologique ou technologique, les phénomènes catastrophiques ont émaillé les dernières décennies du XXesiècle à l’échelle de la planète et imposé d’autres axes de gouvernance publique pour la gestion des risques majeurs. Sous la houlette de Jean Brot, Stéphane Callens, Hubert Gérardin et Olivier Petit, l’ouvrage, mobilisant une vingtaine de participants (économistes, sociologues, géographes, psychologues, chercheurs), se focalise sur ces schémas organisationnels complexes dépassant les engagements traditionnels.

2Les communications diverses et variées (une dizaine au total) ouvrent l’éventail des initiatives internationales prises dans ce domaine. À travers l’exemple heuristique de la Turquie, frappée de séismes de grande ampleur, une politique de prévention, associant différents niveaux d’intervention (local, régional, national) et une pluralité d’acteurs, se révèle indispensable. Toutefois, l’existence de problèmes de comportements individuels liés à sa mise en œuvre ne garantit pas une issue satisfaisante et peut même contrarier le développement économique de ce pays émergent (Jean-Claude Verez, Burak Gürbüz).

3L’avant-catastrophe étudié, le moment de la crise est ensuite examiné via les dispositifs d’alerte et les médias. Même pour un événement de grande résonance à l’image du tsunami de décembre 2004, dont nous entretient Gloria Awad, la lenteur de la mobilisation des sources d’information peut altérer la qualité du message délivré et la capacité d’adaptation des populations et des décideurs à la situation. Dans la même veine, l’absence de coordination entre des responsables aux intérêts divergents trouve son expression dans l’article finement ciselé de Jean-Étienne Bidou, Isabelle Droy et Patrick Rasolofo évoquant la crise du riz à Madagascar. Dans un contexte de méconnaissance des paramètres économiques et sociaux, les choix publics se sont révélés inadéquats plongeant du même coup le pays dans un état d’abondance ou de pénurie céréalière. L’amélioration des systèmes d’information et des infrastructures locales, jointe à une meilleure concertation entre les instances concernées, constituent des réformes incontournables, dont la complexité peut toutefois hypothéquer leur avenir. Enfin, sur la base d’outils conceptuels, Vincent Matheron revient sur les processus de communication et montre leur importance dans la gestion des risques en économie de la connaissance comme dans les actions de secours d’urgence.

4L’organisation de l’après-catastrophe, traitée dans la partie centrale de l’ouvrage, pointe du doigt le caractère essentiel de la gouvernance en période de reconstruction où peuvent intervenir flux financiers et pouvoirs locaux. Franck Bodin et Sébastien Dufay revivent les moments forts de l’épisode post-tsunami et l’attention toute particulière portée aux handicapés. L’accessibilité devient ici une « valeur » fondamentale comme support de reconquête urbaine, de développement économique et de lien social. De leur côté, Caroline Rivière, Marielle Bruyninckx et Nathalie Couvreur explorent, par le biais d’entretiens semi-directifs, les traumatismes et séquelles psychologiques de quelques survivants du génocide rwandais aux prises avec l’incendie de leur immeuble en Belgique. Enfin, dans un cadre théorique, Jérôme Ballet examine en détail la relation entre l’action et les émotions, notamment la compassion et la culpabilité, pour rendre compte de l’agir en situation grave et difficile.

5La dernière partie du livre s’oriente plus particulièrement vers la gouvernance et les stratégies de long terme. Les politiques internationales d’aide sanitaire, fondées sur l’efficacité économique des dons effectués, conduisent Bruno Boidin à préférer une vision en termes de besoins humains et par là même à défendre le respect d’un « seuil de santé minimum » pour tous les individus. Le clivage entre l’urgence et le développement, notamment en Afrique, fait débat sous la plume de Philippe Hugon qui prône l’abandon de mesures réactives au profit de solutions proactives. Pour conclure, Valérie Deldrève et Frédéric Chavy soulignent les conséquences liées à un manque de gouvernance des cas d’urgence dans le domaine halieutique. La politique européenne des pêches, marquée par l’absence de dialogue entre ses auteurs et les « usagers », ne serait plus à même de sauvegarder efficacement les ressources marines, ni d’imprimer un développement durable à ce secteur d’activité.

6Publié dans la collection “Proximités/Sociologie” dirigée par Gilles Ferréol, cet ouvrage à plusieurs voix fournit une image claire et sans concessions des succès et des faiblesses dans l’art de gérer les phénomènes de crise. Les exemples sont judicieusement choisis, les analyses éclairantes, les pistes de réflexions stimulantes, le tout dans un style largement accessible. Au final, une contribution bien ficelée et de bonne facture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Régis Malige, « Bros Jean, Callens Stéphane, Gérardin Hubert, Petit Olivier, Catastrophe et gouvernance. Succès et échecs dans la gestion des risques majeurs », Recherches sociologiques et anthropologiques, 39-2 | 2008, 123-124.

Référence électronique

Régis Malige, « Bros Jean, Callens Stéphane, Gérardin Hubert, Petit Olivier, Catastrophe et gouvernance. Succès et échecs dans la gestion des risques majeurs », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 39-2 | 2008, mis en ligne le 28 février 2011, consulté le 30 avril 2017. URL : http://rsa.revues.org/362

Haut de page

Auteur

Régis Malige

Université de Franche-Comté (LASA)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org