Navigation – Plan du site
À propos de livres

Obadia L., La religion

Paris, Le Cavalier Bleu, 2004, coll. Idées reçues, 125p.
Olivier Servais
p. 206-207

Texte intégral

1Comment casser quelques idées reçues sur la religion et, ce faisant, initier le com­mun des lecteurs à diverses problématiques relevant de la sociologie des religions, c’est ce double objectif que s’assigne implicitement l’ouvrage.

2Le livre est, dans cette perspective, élaboré autour de 21 questions que l’auteur se propose de discuter sur la base d’éléments des sciences humaines et sociales. Sont ain­si abordés pêle-mêle : l’origine, l’unité et la diversité des religions, les fonctions, for­mes et manifestations de la religion, les rapports entre religion et politique, les liens en­­tre religion, histoire et société, ou encore les relations entre religion et (non-)dé­ve­loppement. Un glossaire et une bibliographie sommaire clôturent l’ouvrage.

3Comme tout exercice du genre, et en 125 pages, il ne s’agit in fine que d’un exer­cice de déconstruction des stéréotypes sur la religion. Salutaire pour le grand public, l’ouvrage pêche inévitablement par son volume réduit.

  • 1 Laurent P.-J., Les pentecôtistes du Burkina Faso. Mariage, pouvoir et guérison, Paris, Karthala, 20 (...)

4Ainsi en est-il par exemple des liens entre religion et développement. La religion représente-t-elle un obstacle au développement ? En d’autres mots, la religion est-elle un support invétéré des conservatismes sociaux et a fortiori, dans cette optique, une formidable machine à s’opposer au développement ? La réponse de l’A. est com­me souvent bien balancée. Les données du Programme des Nations unies pour le développement, le pnud, montrent une corrélation signifi­cative entre développement et sécularisation, mais viennent immédiatement après des contre-exemples : le Japon, Israël et le Brunéi. Et l’A., en bon ethnologue, d’insister sur la complexité de chaque terrain comme sur les spécificités des contextes de colonisation. Enfin, Obadia en arrive à s’interroger sur la notion de développement elle-même, marquée par une conception occidentale du monde, forgée dans un univers religieux particulier, chrétien. Ceci lui permet de souligner l’intérêt d’étudier les transformations reli­gieuses des pays en voie de développement non comme des freins au développement, mais comme des conséquences, voire des symptômes, de ces chan­gements. Dans cet exem­ple emblématique, pourtant, la question de la fonction com­plexe que la religion joue par rapport au développement est peu illustrée. Pourquoi ne pas évoquer par exemple les théories de R. Horton sur l’ouverture socioéconomique que permet la conversion à une religion universelle ? Ou, dans un autre registre, la rupture d’avec les obligations de la tradition que permet la conversion au pentecôtisme burkinabé (Lau­rent1). Il est vrai qu’avec 4 à 5 pages par thématique, le sujet ne peut qu’être effleuré.

5Au final, et malgré ces limites, ce livre ouvre cependant de nombreuses portes. Écrit dans un style très dynamique et accessible, il sera un excellent premier regard sur la sociologie des religions. En espérant bien entendu que le lecteur n’en reste pas là.

Haut de page

Notes

1 Laurent P.-J., Les pentecôtistes du Burkina Faso. Mariage, pouvoir et guérison, Paris, Karthala, 2003.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Servais, « Obadia L., La religion », Recherches sociologiques et anthropologiques, 38-2 | 2007, 206-207.

Référence électronique

Olivier Servais, « Obadia L., La religion », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 38-2 | 2007, mis en ligne le 07 mars 2011, consulté le 22 mars 2017. URL : http://rsa.revues.org/495

Haut de page

Auteur

Olivier Servais

Université catholique de Louvain (ANSO)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org