Navigation – Plan du site
À propos de livres

Pirotte Jean, Zélis Guy, Dir., Pour une histoire du monde catholique au 20e siècle. Wallonie-Bruxelles. Guide du chercheur

Louvain-la-Neuve, Archives du monde catholique/Église-Wallonie, 2003, 784p.
Olivier Servais
p. 207-208

Texte intégral

1C’est à une véritable somme des connaissances en histoire du monde catholique wallon et bruxellois que se sont livrés les vingt-six auteurs des différents chapitres de cet ouvrage. Celui-ci est imposant et le pari s’avérait difficile à tenir : couvrir une pé­riode historique très riche dans un ensemble géographique complexe.

2On notera toutefois, au niveau strictement matériel, que la qualité d’impression de certaines parties de l’ouvrage que nous avons eu entre les mains laissait à désirer… En espérant qu’il ne s’agissait là que d’un problème isolé.

3D’emblée, ces limites posées, il nous semble juste d’affirmer que le défi d’un in­ventaire intelligent et utile semble avoir été relevé avec brio.

4Au total, l’ouvrage compte 35 chapitres d’une quinzaine de pages chacun. Dans leur large majorité, ils s’organisent de façon similaire : les faits, les pro­blèmes et les sour­ces. Il y a donc un triple état des lieux : état des connaissances, état des questions, état des documents disponibles. Le chercheur trouvera ainsi un véritable catalogue des re­cherches pour chaque thématique abordée.

5Une introduction à deux voix ouvre brillamment le propos : les lignes de faîte de la recherche sur le catholicisme et les grandes questions d’une part, les ressources dis­ponibles d’autre part.

6Ensuite l’ouvrage s’articule autour de 6 parties. La première (125 pages pour 9 cha­pitres) s’intéresse à la vie religieuse : théologie, institutions, pratique, catéchèse, li­tur­gie, religion populaire, vie consacrée, œcuménisme, Vatican II. L’anthropologue no­tera avec grand intérêt que ce chapitre ne s’arrête pas au périmètre institutionnel, mais qu’il s’aventure également sur le terrain de la religion populaire (presque 50 pages !). En outre, l’ouvrage comporte un chapitre sur l’évolution de la pratique catholique, ce qui retiendra l’attention du sociologue. Malheureusement ce chapitre, excellent du point de vue bibliographique, avec des notes très fournies, est très court. Il compte à peine 8 pages.

7La deuxième partie, beaucoup plus brève (75 pages pour 3 chapitres), analyse la place des catholiques francophones dans la vie politique belge. Le parti catholique et son évolution sont bien entendu au départ de l’analyse ; toutefois, l’ouvrage présente l’originalité de s’intéresser aux engagements catholiques dans d’autres partis et hors des partis.

8La troisième partie (120 pages pour 5 chapitres) est consacrée aux problèmes de société. Sont pêle-mêle étudiés : l’action sociale catholique, les mouvements de jeu­nesse et l’apostolat des laïcs, les organisations caritatives, les catholiques et les mou­vements wallons. Pas besoin d’être grand clerc pour percevoir que ce chapitre est très éclaté thématiquement.

9La quatrième partie (200 pages pour 12 chapitres) est la plus importante en volume. Elle se focalise sur la vie culturelle : l’enseignement, les intellectuels catholiques (3 chapitres), les médias (presse écrite, radio, télévision, cinéma), le théâtre, les maisons d’édition et la littérature catholique. L’inventaire est fouillé et aborde, lui aussi, une large diversité de thématiques.

10Les deux dernières parties sont nettement plus ténues. La cinquième partie (65 pages pour 3 chapitres) traite du catholicisme en temps de guerre et de son engagement pour la paix. Enfin, la sixième (40 pages pour 3 chapitres) est consacrée à l’espace d’outre-mer : les missions et la coopération. Appendices très courts, on se demande si ces deux der­nières parties n’auraient pas gagné à être intégrées dans les parties traitant de la vie religieuse et de la vie politique ou des problèmes de société.

11L’ouvrage dresse un état de lieux assez exhaustif du monde catholique des trois pre­miers quarts du siècle passé. C’est un outil précieux, indispensable pour le chercheur en his­toire, voire en sociologie ou/et en sociologie religieuse. Le lecteur restera peut-être un peu sur sa faim pour l’après 68 qui est beaucoup plus réduit que les autres périodes. Cela laisse sans doute présager un autre ouvrage pour la période plus récente.

12Au final, le lecteur aura l’impression d’avoir fait le point sur le catholicisme belge au XXe siècle. Un ouvrage qui restera donc probablement longtemps dans les incon­tournables pour qui entend en étudier le monde.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Servais, « Pirotte Jean, Zélis Guy, Dir., Pour une histoire du monde catholique au 20e siècle. Wallonie-Bruxelles. Guide du chercheur », Recherches sociologiques et anthropologiques, 38-2 | 2007, 207-208.

Référence électronique

Olivier Servais, « Pirotte Jean, Zélis Guy, Dir., Pour une histoire du monde catholique au 20e siècle. Wallonie-Bruxelles. Guide du chercheur », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 38-2 | 2007, mis en ligne le 07 mars 2011, consulté le 19 août 2017. URL : http://rsa.revues.org/496

Haut de page

Auteur

Olivier Servais

Université catholique de Louvain (ANSO)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org