Navigation – Plan du site
À propos de livres

Costa-Lascoux Jacqueline, Auduc Jean-Louis, La laïcité à l’école. Un principe, une éthique, une pédagogie

Champigny-sur-Marne, iufm et crdp de l’académie de Créteil, 2006, 176p.
Gilles Ferréol
p. 195-196

Texte intégral

1Dès leur avant-propos, les auteurs tiennent à préciser qu’au moment où s’achève en France la célébration de la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l’État, ils n’ont pas voulu « ajouter un titre supplémentaire à la longue liste de pu­blications de ces dernières années » consacrées à la laïcité ni cherché « à écrire un traité qui ferait la synthèse d’une littérature abondante », encore moins à rédiger un « es­sai en termes de profession de foi » (p.9).

2L’objectif poursuivi est d’un autre ordre. Il consiste tout d’abord à combattre l’igno­rance et les préjugés tout en promouvant la diffusion d’un principe républicain fondamental se déclinant de multiples manières : philosophie politique (celle des droits de l’homme et du pluralisme démo­cratique), éthique (basée sur la respon­sabilité et le libre examen), corpus juridique (garantissant la neutralité des pouvoirs publics), méthode de pensée et d’action (fondée sur la raison). À l’instar de la plupart des va­leurs, l’idéal laïque — lequel transcende la diversité des croyances et engage une « communauté de citoyens » — ne va pas de soi et « ne peut se résumer à un texte cardi­nal qui aurait un contenu univoque et définitif » (p.15). Mieux vaut ici ne pas se can­tonner à un « particularisme institutionnel », mais se référer à un « concept polysémique, dont l’actualisation dans la vie quoti­dienne est sans cesse à retravailler en fonction de l’état des mœurs et des réalités sociales » (ibid.). Les questions d’étymologie et de dé­finition, de clarification et d’élucidation sont sous cet angle primordiales et font l’objet d’une analyse très fouillée, de même que la prise en compte de la dimen­sion sociohistorique, des Lumières et de la Révolution de 1789 aux grandes lois promulguées sous la Ve République (dont celle du 15 mars 2004 sur le port des signes ostentatoires, dans le droit fil des travaux de la commission Stasi). Se profilent, derrière ces discus­sions, d’autres problématiques comme celles qui ont trait à l’intégration, à l’ethnicité ou au communautarisme.

3Après cette mise en perspective, place au vécu dans les établissements scolaires. Les propos recueillis, est-il précisé, l’ont été « dans le respect de la spontanéité des acteurs » (p.50), tous fortement impliqués dans le fonctionnement de leurs collèges ou de leurs lycées, qu’il s’agisse de principaux ou de proviseurs, de professeurs ou de conseillers d’éducation. Des rapports d’inspection ou de commissions parlementaires corroborent ces témoignages et font état – en veillant à ce que de tels constats ne conduisent ni à une « généralisation » ni à une « dramatisation » abusives (p.73) – de cas de « refus de mixité », de « violences faites aux filles », de « formes de prosélytisme », de « manifestations racistes et discriminatoires », de « contestations de parties de pro­grammes » ou de « dérives obscurantistes » ou « politico-identitaires ». Bien que tardive, la prise de conscience de ces situations et des menaces qu’elles font peser est à présent bien partagée. Il convient, à cet égard, d’observer que « ceux qui s’étaient laissés aveu­gler par le “politiquement correct” (“Respectons toutes les coutumes”) ont été nom­breux à reconnaître leur erreur d’appréciation » (p.87).

4Faire vivre la laïcité revient, en définitive, à défendre « l’universalisme des droits de la personne humaine » et présuppose, au sein d’ « espaces de médiation et d’écoute », la « construction d’un projet collectif, approprié par tous » (p.91), le civisme n’étant pas une « règle froide et abstraite » mais un « apprentissage permanent » conjuguant solida­rité et engagement et faisant dia­loguer étroitement mémoire et savoir. Rappelons, par ailleurs, que « si la religion n’a pas sa place à l’École publique en tant que magistère, elle est une composante essentielle de notre héritage » (p.115) et que, dès lors, son en­seignement est « dans la logique de la pensée laïque » (p.125). Si, sur ce plan, les es­prits tendent de nos jours à s’apaiser, en particulier en France, il n’en demeure pas moins que d’autres dangers, notamment dans la mouvance intégriste, peuvent encore surgir, se traduisant par des pressions, par des embrigadements ou des atteintes à la dignité des individus. Pour l’essentiel cependant, la laïcité – même si elle a été par­fois tentée par le dogmatisme – « n’a pas failli à sa mission » car, au-delà des polémi­ques qu’elle a suscitées, elle a permis à chacun, par sa « vertu heuristique » et sa « force mobilisatrice », de « multiplier à son gré les appartenances ou d’échanger sans s’enfermer dans […] des rôles assignés » (pp. 147-148).

5Au total, cette contribution est de qualité : bien charpentée, dotée de riches annexes et d’une bibliographie sélective, elle vient à point nommé pour affronter plus sereine­ment, sans mani­chéisme, de nouveaux défis liés à la montée des incivilités et des in­tolérances.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Ferréol, « Costa-Lascoux Jacqueline, Auduc Jean-Louis, La laïcité à l’école. Un principe, une éthique, une pédagogie », Recherches sociologiques et anthropologiques, 38-1 | 2007, 195-196.

Référence électronique

Gilles Ferréol, « Costa-Lascoux Jacqueline, Auduc Jean-Louis, La laïcité à l’école. Un principe, une éthique, une pédagogie », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 38-1 | 2007, mis en ligne le 10 mars 2011, consulté le 28 avril 2017. URL : http://rsa.revues.org/536

Haut de page

Auteur

Gilles Ferréol

Université de Franche-Comté, LASA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org