Navigation – Plan du site
À propos de livres

Coquet Michèle, Derlon Brigitte, Jeudy-Ballini Monique, Dir., Les cultures à l’œuvre rencontrées en art,

Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’Homme, Biro Éditeur, 2005, 414 p.
Yves Laberge
p. 168-169

Texte intégral

1 Peut-on étudier l’art autrement qu’en ayant recours aux approches théoriques lé­guées par la philosophie et l’histoire de l’art ? Dans ce livre dense, une vingtaine de chercheurs, an­thropologues, sociologues, mais aussi quelques historiens de l’art, ont voulu analyser autre­ment des œuvres significatives, selon des perspectives renou­velées. Cet ouvrage subdivisé en six parties comprend 17 chapitres et un épilogue.

2 La première partie propose de revoir la théorie de l’agency, émanant d’un chercheur influent mais peu connu dans la francophonie, Alfred Gell (1945-1997), qui reven­diquait une véritable anthropologie de l’art, où celui-ci serait d’abord considéré comme un moyen d’action pour l’artiste, particulièrement en contexte non occidental (p.12). Le premier chapitre, de l’anthropologue Robert Layton, dresse un bilan, à partir du constat initial de Gell, impliquant une critique du structuralisme et de la sémiotique (p.29). On poursuit en étudiant le rôle du symbolique dans l’art selon Durkheim, Lévi-Strauss et Bourdieu. L’étude de la dimension symbolique revient d’ailleurs dans plu­sieurs chapi­tres : Olivia Kindl étudie aussi les formes symboliques du “Nierika”, pro­longeant la réflexion de Panofsky (p.238).

3 Plus proches de la sociologie, les deuxième et troisième parties portent sur la com­mer­cialisation et la réception de l’art. Parmi les chapitres les plus fertiles, Brigitte Der­lon et Monique Jeudy-Ballini ont examiné « l’expérience esthétique chez les collection­neurs d’art primitif », afin de comprendre la perception, l’émotion, voire le charme pou­vant émaner des objets (par exemple une statuette africaine) recueillis par un collec­tion­neur (chap.8). L’analyse fournit une réflexion riche sur le symbolique, le sacré, le rite, dont les bases pourraient certainement servir de cadre méthodologique pour des re­cherches futures (p.155).

4 Les parties 4 et 5 sont principalement consacrées aux modes de réappropriation de l’art “primitif” par les Occidentaux : collectionneurs, artistes, et autres interprètes de cet art. Une dizaine de chapitres présentent des études de cas : les bronziers de Ouaga­dougou au Burkina Faso (chap.9), les Huichol du Mexique (chap.12). Près de la moitié des 17 chapitres sont en anglais. Parmi ceux-ci, des chercheurs canadiens mais non fran­cophones ont étudié l’art des Inuits du Grand Nord canadien et les productions des au­tochtones du Nord-Ouest américain. La lecture de ces chapitres parfois pointus s’avère stimulante et contient souvent plus qu’une simple étude ethnogra­phique : les A. articu­lent leur cadre conceptuel et exposent clairement leurs appro­ches métho­dologiques.

5 La sixième et dernière partie se veut plus théorique et réunit des perspectives inter­disciplinaires très intéressantes. Au chapitre 14, l’anthropologue australienne Margaret Jolly ébauche une définition de l’Art océanien, comprenant des expressions aussi diver­ses que celles provenant de Fiji, de la Papouasie, de la Nouvelle-Calédonie (p.273).

6 Cet ouvrage de haut niveau conviendra principalement aux chercheurs et aux thé­sards voulant découvrir d’autres approches théoriques pour étudier l’art, les ins­ti­tutions artistiques, et particulièrement les formes artistiques non occidentales. La fac­ture du livre est élégante ; on y trouve en outre une cinquantaine de photographies. Si­gnalons enfin qu’en dépit des simi­litudes, la maison d’édition du présent ouvrage ne saurait être confondue avec les Éditions Adam Biro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Laberge, « Coquet Michèle, Derlon Brigitte, Jeudy-Ballini Monique, Dir., Les cultures à l’œuvre rencontrées en art, », Recherches sociologiques et anthropologiques, 37-1 | 2006, 168-169.

Référence électronique

Yves Laberge, « Coquet Michèle, Derlon Brigitte, Jeudy-Ballini Monique, Dir., Les cultures à l’œuvre rencontrées en art, », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 37-1 | 2006, mis en ligne le 17 mars 2011, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://rsa.revues.org/624

Haut de page

Auteur

Yves Laberge

Institut québécois des Hautes études internationales, Québec

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org