Navigation – Plan du site
À propos de livres

Arnaud André-Jean (Dir.), Dictionnaire de la globalisation

Gilles Ferréol
p. 124-125
Référence(s) :

Arnaud André-Jean (Dir.), Dictionnaire de la globalisation, Paris, LGDJ/Lextenso éditions, 2010, 530p.

Texte intégral

1Fruit d’un travail collectif de longue haleine ayant réuni plus de 130 enseignants-chercheurs appartenant à diverses institutions, cet ouvrage volumineux, placé sous la direction d’André-Jean Arnaud, est la traduction et l’adaptation à un public français du Dicionario da Globalizaçao, publié en 2006 à Rio de Janeiro par les éditions Lumen Juris, Wanda Capeller – de par sa double culture – ayant eu la lourde charge de mener à bien (et avec brio) cette entreprise et de coordonner les opérations de révision, d’actualisation, voire de réécriture, de près de 200 items (avec, pour chacun d’entre eux, corrélats et bibliographie sélective), qu’il s’agisse de définitions lexicales ou de développements plus encyclopédiques.

2Deux points forts méritent d’emblée d’être soulignés : tout d’abord, la prise en compte d’une approche comparative, mettant en évidence les points de convergence ou les différences d’approche ayant trait – des deux côtes de l’Atlantique – aux grilles de lecture retenues et aux concepts mobilisés ; d’autre part, le choix d’une démarche pluridisciplinaire associant étroitement les apports du droit, de la sociologie et de la science politique.

3Les résultats, dès lors, sont au rendez-vous : meilleure compréhension de notions ou de vocables souvent utilisés sans véritable rigueur ou sans qu’on sache précisément ce qu’ils recouvrent ; état des lieux très éclairant et discussion critique approfondie de tel ou tel champ d’investigation ; argumentaire très fouillé et pluralisme interprétatif dans le cadre d’un paradigme de la complexité…

4L’objectif visé ne consiste pas à « s’en remettre purement et simplement à une idéologie rigide de l’anti-marché » mais à « mieux connaître ce processus – considéré comme inéluctable – de marche vers la société ouverte ou la Grande Société, selon que l’on préfère l’expression de Popper ou celle de Hayek » (pp.13-14). A-t-on ainsi affaire à une « nouvelle aventure humaine » ou à l’instauration d’un « désordre incontrôlable » (p. 10) ?

5Trois entrées, au demeurant complémentaires, sont ici privilégiées :

  • les acteurs, en particulier les organisations, agences ou comités internationaux (MERCOSUR, ALENA, ASEAN, Union européenne…)

  • les mécanismes et les procédures touchant notamment à la gouvernance et à la justice, au risk management et à la solidarité, à la citoyenneté et au multiculturalisme

  • les concepts ou les principes clés comme ceux se rapportant à la démocratie et à l’action publique, à la souveraineté et aux normes juridiques, au constructivisme et aux wise practices, ces dernières étant définies comme « des actions, outils ou décisions qui contribuent de manière significative à la réalisation d’un développement environnemental durable, socialement équitable, culturellement adapté et économiquement viable » (p. 511).

6Des thématiques plus transversales élargissent la perspective et enrichissent les débats : songeons aux inégalités ou à la discrimination, aux migrations ou aux conflits, aux théories de la dépendance ou de l’intégration…

7Une contribution, on l’aura compris, à la fois dense, de grande qualité et qui – en ces temps de « rupture brutale et radicale d’avec un mode de penser et d’agir lié à la modernité » (p. 15) – vient à point nommé pour nous faire réfléchir sur les enjeux transnationaux ou transfrontaliers auxquels sont confrontées nos instances de contrôle et de régulation, le “consensus de Washington” et ses “commandements” en termes de lex mercatoria, de dérégulation ou d’orthodoxie financière et budgétaire suscitant de plus en plus de vives réactions.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Ferréol, « Arnaud André-Jean (Dir.), Dictionnaire de la globalisation », Recherches sociologiques et anthropologiques, 42-1 | 2011, 124-125.

Référence électronique

Gilles Ferréol, « Arnaud André-Jean (Dir.), Dictionnaire de la globalisation », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 42-1 | 2011, mis en ligne le 23 septembre 2011, consulté le 24 août 2017. URL : http://rsa.revues.org/666

Haut de page

Auteur

Gilles Ferréol

Université de Franche-Comté (LASA, laboratoire de socio-anthropologie, EA 3189)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org