Navigation – Plan du site
À propos de livres

Collot Edouard, Hell Bertrand, Soigner les âmes. L’invisible dans la psychothérapie et la cure chamanique

Paris, Dunod, 2011, 320p.
Olivier Schmitz
p. 160-161
Référence(s) :

Collot Edouard, Hell Bertrand, Soigner les âmes. L’invisible dans la psychothérapie et la cure chamanique, Paris, Dunod, 2011, 320p.

Texte intégral

  • 1  Hell B., Possession et chamanisme. Les maîtres du désordre, Paris, Flammarion, 1999 ;  Idem, Le to (...)

1L’un des auteurs de cet ouvrage proposant non pas un dialogue mais une convergence entre l’anthropologie du chamanisme et l’hypnose thérapeutique, B. Hell, est un spécialiste bien connu des cultes de possession et du chamanisme, et tout particulièrement des rites de possession des Gnawa, une confrérie populaire du Maroc, originaire de l’empire du Soudan occidental, et sur lesquels il publie et a publié de nombreux articles, chapitres d’ouvrages, et deux précédents ouvrages1.

2 Le projet scientifique que poursuit B. Hell depuis ces premières publications, c’est celui de rassembler, de prendre ensemble, un ensemble de rites et de systèmes symboliques étudiés à travers le monde par les anthropologues, mais traditionnellement traités de manière séparée : les cultes de possession, la sorcellerie, le chamanisme, le vaudou, le tarentulisme, etc. Le projet vise clairement à dépasser la dimension locale des systèmes ethnographiés, pour poser les bases d’une anthropologie comparée des systèmes symboliques, et de chercher à identifier ce qu’ils ont en commun, à la fois dans leur structure, mais également dans les mécanismes symboliques qu’ils mettent en œuvre. C’est l’un des éléments qu’auraient en commun l’ensemble de ces “systèmes”, qui fait le lien avec les travaux du psychiatre et hypnothérapeute Edouard Collot : l’ “alliance” entre les “maîtres du désordre”, qu’ils soient chamanes ou autres “passeurs” et les entités du monde de l’invisible (esprits, entités, etc.).

  • 2  Hamayon R., “Pour en finir avec la transe et l’extase dans l’étude du chamanisme”, Études mongoles (...)
  • 3  Voir le compte-rendu qu’elle publie de l’ouvrage de B. Hell dans la revue Anthropologie et Société (...)

3 Chamanisme et possession se situeraient aux antipodes d’un continuum dont ils seraient les pôles extrêmes, mais dans un même registre, celui des techniques de restauration du désordre. Ce projet, qui accorde d’emblée une efficacité, pas seulement sociale mais également psychologique au chamanisme, va susciter certaines résistances, de la part au moins d’une grande figure de l’ethnologie française du chamanisme, Roberte Hamayon, qui préfère penser que le chamanisme ne devrait être considéré que comme un “jeu de rôles”, et que toute tentative d’attribuer au système chama­nique une efficacité physiologique ou psychologique est vouée à l’échec par avance2. C’est particulièrement l’association qu’opère B. Hell entre «Alliance avec les esprits», et le registre du “désordre”, qui pose problème à R. Hamayon, qui considère que l’al­liance est à l’origine de la société, et qu’elle ne pourrait être liée à la thématique du désordre3.

4 Pour B. Hell au contraire, la symbolique du désordre peut être considérée comme la clef essentielle de tout mécanisme de reconnaissance de pouvoirs magiques. Dans Soigner les âmes, celui-ci reprend en quelque sorte le débat autour de l’efficacité thérapeutique de la cure chamanique à peu près là où les anthropologues l’avaient abandonné aux psychanalystes. Il rouvre ainsi le dossier en partant du constat que la cure chamanique ne peut être réduite à un langage psychologisant, et que celle-ci repose toujours sur une forme d’ “alliance thérapeutique” qui peut être considérée comme la clef pour comprendre l’efficacité de tout système thérapeutique.

5 L’apport essentiel de B. Hell dans cet ouvrage consiste à montrer combien les mécanismes à l’œuvre dans la cure chamanique sont proches de ceux que les hypnothérapeutes nomment par les concepts “d’accordage affectif”, de “perceptude” ou de “résonance” et de certaines réflexions de Carl Gustav Jung, notamment celle de l’archétype du guérisseur blessé.

Haut de page

Notes

1  Hell B., Possession et chamanisme. Les maîtres du désordre, Paris, Flammarion, 1999 ;  Idem, Le tourbillon des génies. Au Maroc avec les Gnawa, Paris, Flammarion, 2002.

2  Hamayon R., “Pour en finir avec la transe et l’extase dans l’étude du chamanisme”, Études mongoles et sibériennes, n°26, 1995, pp.155-190.

3  Voir le compte-rendu qu’elle publie de l’ouvrage de B. Hell dans la revue Anthropologie et Sociétés, vol. 26, n°1, 2002, pp.204-206.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Schmitz, « Collot Edouard, Hell Bertrand, Soigner les âmes. L’invisible dans la psychothérapie et la cure chamanique », Recherches sociologiques et anthropologiques, 43-1 | 2012, 160-161.

Référence électronique

Olivier Schmitz, « Collot Edouard, Hell Bertrand, Soigner les âmes. L’invisible dans la psychothérapie et la cure chamanique », Recherches sociologiques et anthropologiques [En ligne], 43-1 | 2012, mis en ligne le 11 mars 2013, consulté le 19 août 2017. URL : http://rsa.revues.org/852

Haut de page

Auteur

Olivier Schmitz

CES/FUSL

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Recherches sociologiques et anthropologiques sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Recherches sociologiques et anthropologiques
  • Logo Fondation universitaire
  • Logo Fonds de la Recherche Scientifique
  • Revues.org